Le chemin de la réussite est parfois parsemé d’échecs. S’ils sont mal gérés, ces échecs peuvent nous paralyser, nous pousser à l’abandon et court-circuiter définitivement la réalisation de nos rêves. D’où l’importance de vaincre cette peur. Comment procéder ? Voici cinq (05) astuces.

  1. Changer sa vision de l’échec

La première étape pour vaincre la peur de l’échec est de changer sa vision du sujet. Dites-vous que si vous échouez sur un de vos projets, rien ne vous empêche pas de recommencer. En effet, l’échec n’est pas une fin en soi, bien au contraire ; c’est plutôt une opportunité d’apprendre de ses erreurs. Après la pluie, vient le beau temps ; pareillement, au bout de l’échec se cache le succès. Même Joe Biden, le Président actuel des États-Unis, a échoué plusieurs fois avant de réussir en 2021.

  1. Se fixer des objectifs réalistes et réalisables

L’une des raisons pour lesquelles on échoue, c’est qu’on se fixe des objectifs irréalisables. Commencez par des petits défis et passez au niveau supérieur de façon progressive. Vous souhaitez par exemple acheter un lopin de terre à la fin de l’année ; n’attendez pas décembre pour commencer à faire des économies. Dès le début de l’année, identifiez un terrain (son prix, le lieu, etc.) ; commencez une épargne mensuelle en fonction de vos revenus. Vous pouvez aussi faire un prêt à la banque pour acquérir ledit terrain.

3. Croire en soi, en ses rêves

Vaincre la peur de l’échec passe aussi par la confiance en soi. Vous devez y travailler. Cultivez-vous et faites preuve de résilience. Vous pourriez, par exemple, pour vous motiver, écrire sur une feuille vos réussites passées et ce que vous avez ressenti à ces moments-là. Cela pourra vous galvaniser.

  1. Motivation, motivation et encore motivation

Entourez-vous de personnes positives et qui croient en vous. Lisez des livres inspirants et écoutez des discours de motivation. La positivité peut être un puissant antidote contre la peur de l’échec. Et si vous commenciez avec ce livre : Le secret de la pensée positive de Camille Corbeille. 

5. Célébrer chaque petite victoire

Afin de rester motivé et de se défaire de la peur de l’échec, célébrez chacune de vos réussites. Le faire vous rappellera votre valeur et vos compétences.

 

Voilà, en quelques mots, des astuces qui vous permettront de repousser la peur de l’échec. Souvenez-vous que c’est un sentiment tout à fait naturel mais qui ne doit pas vous empêcher d’avancer. Dites-vous que même les grands chercheurs ou les grandes icônes ont connu des échecs sur le chemin vers la réussite. Alors n’ayez plus peur d’échouer ; optez plutôt pour la mentalité de Nelson Mandela : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »