Qu’est-ce qu’un partenaire accro ?

Lorsque l’on parle de partenaire accro ou de dépendance affective chez l’individu, c’est que son amour et son estime de soi dépendent de facteurs extérieurs. Ainsi, celui-ci cherche à combler ses besoins auprès des autres. L’autre devient alors à la fois votre bol d’air, votre équilibre, la raison de votre bonheur et en même temps votre pire ennemi et la raison de vos souffrances. La dépendance crée cet attachement que l’on confond avec l’amour mais cela n’a pourtant rien à voir. La relation de dépendance affective se caractérise par un cycle de souffrances et de plaisirs intenses. Elle est motivée par la peur et non par l’amour. Le dépendant s’accroche aux rares moments de plaisirs, durant lesquels il a l’espoir que la relation sera heureuse et qu’elle comblera ses besoins… jusqu’à la prochaine crise. Ainsi, il ressent des besoins d’amour et de valorisation constants ; des insatisfactions permanentes ; des attentes irréalistes envers son entourage ; des difficultés à recevoir des critiques négatives et à communiquer adéquatement ses sentiments.

 

  • Les causes :

Généralement, les personnes souffrant de dépendance affective ont manqué d’amour et d’attention pendant leur enfance. Habituellement, cela est dû à une dysfonction du milieu familial, mais elle peut également être provoquée par un traumatisme, comme l’intimidation à l’école. Une fois adulte, le sentiment de ne pas mériter d’affection demeure, provoquant un manque de confiance en soi ainsi qu’une peur constante de perdre l’autre. Les personnes en couple auront, par exemple, l’angoisse permanente d’être quittées, que l’autre cesse de les aimer. La personne dépendante affective tente de reproduire inconsciemment une relation insatisfaisante de son enfance, ce qui l’amène invariablement à vivre des relations douloureuses. Malgré la souffrance et la frustration vécues dans sa relation, ses besoins affectifs n’étant pas comblés, elle a du mal à rompre et à se détacher de son partenaire ou de certaines personnes de son entourage.

  • Comment déceler la dépendance affective ?

Il est difficile de prendre conscience de sa propre dépendance affective sans l’aide d’un thérapeute. Généralement, la victime a l’impression de ne pas être appréciée à sa juste valeur ou de ne pas être aimée tout court. Elle aura tendance à se placer systématiquement en victime plutôt qu’à voir la réalité en face.

La dépendance affective résultant la plupart du temps d’une carence d’amour lors de l’enfance, il est indispensable de consulter un thérapeute afin d’explorer en profondeur les raisons de ce manque à combler. En comprenant qu’il a aussi de la valeur, le dépendant affectif réalise qu’il mérite d’être aimé, au même titre que les autres.

       Pour conclure, la dépendance s’arrête le jour où nous sommes capables de regarder en nous nos peurs, nos manques et ainsi reconnaître notre complétude personnelle. Nous devons être la seule personne à pouvoir nous donner de l’amour dans le sens que notre bonheur ne soit pas dépendant de quelqu’un d’autre.

Référence :